Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au bonheur de lire
  • Au bonheur de lire
  • : Blog de l'association Loi 1901 à but culturel "écume.doc" à Soulac-sur-mer (33780)
  • Contact

Fête du livre 2014

19 & 20 avril

Recherche


 

Archives

Prenez votre temps

8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 09:16

Marie-Claude GAY dédicacera son dernier ouvrage "Une famille bien comme il faut" (éd. J-C Lattès) le samedi 16 décembre de 10h à 12h à la Maison de la Presse, 25 rue J-J Rousseau à Lesparre-Médoc.

Mot de l'éditeur

Dans un château bordelais, entouré d’un important vignoble AOC, la vie, pour la famille Tillet de Valleyrac, s’écoule au gré des saisons, sereine en apparence. Le vieux maître du domaine, l’autoritaire Elie, et sa pâle épouse, Blandine, vivent dans l’un des appartements. Au rez-de-chaussée, le fils aîné Edmond, bridé par le père, est responsable de la propriété. Célibataire, il occulte son homosexualité jusqu’à l’apparition du séduisant Valère. Le fils cadet, Edouard, vit dans l’autre aile du château avec la pétillante Alix, son épouse, journaliste à ses heures et qui mène en parallèle une vie amoureuse agitée. Il dirige une usine de confection à Mérignac, mise à mal par la forte concurrence chinoise. Le couple a trois enfants : Dorothée, étudiante en médecine, adepte du Gothic, Eudes, en première année de BTS Commerce International, dont le rêve est de partir en Amazonie. La jeune Bérénice, se complait, elle, dans la lecture des Mille et une nuits et admire son père, féru d’astronomie. Anouck, mère d’Alix, vit à Saint-Jean-de-Luz. Versée dans le spiritisme et les plantes médicinales, elle accueille sa fille, dont le couple ne tient plus qu’à un fil car Edouard, anéanti, vient de découvrir la trahison de sa femme. Il s’arrête à Soulac, ancienne villégiature des Valleyrac, avant de prendre une décision. Comme toute famille qui se respecte, les secrets abondent. Alix en détient un, explosif.
Une famille bien comme il faut est un roman fort, qui peint sans concessions le milieu bourgeois provincial, toujours régi par des règles immuables et des tabous érigés au nom du sacro-saint qu’en- dira-t-on.

Partager cet article

Repost 0
Published by ecume
commenter cet article

commentaires