Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au bonheur de lire
  • Au bonheur de lire
  • : Blog de l'association Loi 1901 à but culturel "écume.doc" à Soulac-sur-mer (33780)
  • Contact

Fête du livre 2014

19 & 20 avril

Recherche


 

Archives

Prenez votre temps

11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 21:06
Le sonnet ci-dessous est une parodie du poème de Baudelaire "Recueillement" par Georges Pérec (1936 - 1982). Mais c'est aussi un tour de force littéraire. Le voyez-vous ? (solution dans un prochain message).

Chanson pour un fils adoptif du commandant Aupick

Sois soumis, mon chagrin, puis dans ton coin sois sourd.
Tu la voulais la nuit, la voilà, la voici :
Un air tout obscurci a chu sur nos faubourgs,
Ici portant la paix, là-bas donnant souci.

Tandis qu'un vil magma d'humains, oh, trop banals,
Sous l'aiguillon Plaisir, guillotin sans amour,
Va puisant son poison aux puants carnavals,
Mon chagrin, saisis-moi la main ; là, pour toujours,

Loin d'ici. Vois s'offrir sur un balcon d'oubli,
Aux habits pourrissants, nos ans qui sont partis ;
Surgir du fond marin un guignon souriant ;

Apollon moribond s'assoupir sous un arc,
Puis ainsi qu'un drap noir traînant au clair ponant,
Ouïs, Amour, ouïs la Nuit qui sourd du parc.

Georges Pérec (La disparition, extrait, éd. Denël, 1969)

Partager cet article

Repost 0

commentaires